Pourquoi la prévention de la douleur chez les animaux de compagnie vaut mieux que guérir





Pourquoi la prévention de la douleur chez les animaux de compagnie vaut mieux que guérir
protos (9)


Pourquoi la prévention de la douleur chez les animaux de compagnie vaut mieux que guérir  Quel est le meilleur second pour donner un médicament contre la douleur à un animal de compagnie? Avant que la douleur ne begin, ou aussitôt que doable.

Bien que les êtres humains puissent aimer être des «durs à cuire» qui ne prennent jamais rien pour de la douleur, il n’y a aucun avantage, et beaucoup de mal, à laisser votre chien ou votre chat souffrir. (Il n’y a aucun moyen de vous laisser souffrir non plus, mais je laisserai les MD gérer cette dialog!)

Cela est dû à un phénomène appelé «liquidation» ou à la sensibilisation des voies nerveuses à la douleur, rendant les choses douloureuses plus douloureuses plus la douleur persiste. Prévenir ou interrompre la liquidation non seulement procure un sentiment de bien-être à votre animal, il empêche également le développement de syndromes douloureux chroniques ou invalidants pouvant nécessiter des semaines, des mois ou une vie entière de contrôle de la douleur pour éviter les souffrances.

Extrait de « » de Nancy Shaffran, CVT, VTS (ECC) (sauts de paragraphe pour une meilleure lisibilité):

Le système nerveux central s’adapte mal aux impulsions de douleur répétitives après une stimulation prolongée des nocicepteurs. Cela peut avoir un effet profond sur l’structure du système nerveux, modifiant ainsi le traitement de la douleur.

Lorsque les neurones spinaux sont soumis à des impulsions nociceptives répétées ou de forte intensité, ils deviennent progressivement et de plus en plus excitables, même après la suppression du stimulus. Cette situation est connue sous le nom de sensibilisation centrale ou phénomène de liquidation et conduit à une douleur insensible ou chronique insoluble.

La liquidation est l’aboutissement de deux phases distinctes de changement du système nerveux. Tout d’abord, le seuil de la fibre nerveuse transmettant la douleur est réinitialisé. Cette réinitialisation entraîne une hyperalgésie où de moins en moins de stimulation est nécessaire pour déclencher la douleur.

Dans la deuxième section, les fibres nerveuses qui transportent normalement des informations non douloureuses sont recrutées et deviennent partie intégrante du processus de transmission de la douleur. Cette section est appelée allodynie et se traduit par des sensations normalement inoffensives interprétées comme une douleur. La présence d’hyperalgésie et d’allodynie collectivement est considérée comme un phénomène de liquidation.

Ceci est évident, par exemple, chez le dachshund atteint de maladie du disque qui crie de douleur lorsqu’une partie de son corps est touchée, ou dans le cocker avec une an infection chronique de l’oreille qui ne peut plus tolérer les caresses normales. Ce phénomène souligne la nécessité d’une analgésie préventive pour traiter la douleur avant qu’elle ne begin et à intervalles réguliers après l’opération.

Que pouvez-vous faire pour que votre vétérinaire puisse traiter et prévenir la liquidation de votre animal?

1. Si votre animal souffre déjà ou a une intervention chirurgicale planifiée, partagez web site Internet avec votre vétérinaire pour vous demander de discuter des choices.

2. Demandez une référence ou consultez votre vétérinaire avec un spécialiste de la douleur d’un collège d’enseignement vétérinaire.

3. Prenez la douleur de votre animal au sérieux.

L’idée qu’un peu de douleur est un bon moyen de maîtriser un animal de compagnie lors de sa guérison d’une blessure ou d’une intervention chirurgicale est dépassée et cruelle. La science moderne nous dit que la douleur ne procure aucun avantage, mais seulement la souffrance et la possibilité d’un préjudice everlasting.